ACTUALITÉS

Toutes les actus de notre club

Le fair-play, valeur inconditionnelle du RCLH

Le rugby a ceci de particulier que l’ambiance en tribune ou au bord des terrains a toujours été conviviale. Néanmoins, notre club est sujet depuis quelques temps à des réprimandes relatives au comportements des supporters la hulpois. L’occasion pour le président de notre club de rappeler à toutes et à tous les règles de savoir-vivre indissociables de notre sport, de gentlemen… La parole est à Muntjac :

« Ces derniers temps, nous nous sommes retrouvés, nous, staffs, supporters, etc., sujets à de nombreuses réprimandes pour notre comportement autour des terrains. Je voudrais vraiment que cela cesse. Outre le fait que le RCLH doit payer des amendes pour ça, c’est l’image de notre club qui en pâtit. Crier des encouragements, pas de problèmes bien entendu mais arrêtons de crier des fautes à l’arbitre, des remarques à nos adversaires, même si ça fait rire notre voisin de se rendre compte à quel point on peut être un guignol. »

« Seul Dieu peut pardonner », Don Corleone

« En temps qu’arbitre, je peux vous dire, que non seulement, ça n’influe pas sa façon d’arbitrer mais cela crée juste une ambiance loin de celle dont le rugby aime se vanter. De plus en plus d’enfants et jeunes viennent assister à nos rencontres, il est du devoir des anciens de préserver et montrer en exemple cet esprit qui fait du rugby un sport encore unique. Vociférer ne sert qu’à tenter d’évacuer la frustration de celui qui vocifère, sommes-nous un club
de frustrés ? Bref, tout ça pour dire que nous devons vraiment tous prendre un peu sur nous pour améliorer ça et je vous assure que je m’érigerai moi-même en exemple de ce que je demande. »

« Montrer l’exemple ce week-end face à Dendermonde »

« L’arbitre n’est qu’un homme, par extension donc, qui fait des erreurs et, comme le dit si bien Don Corleone : Seul Dieu peut pardonner, Soyons donc des dieux du rugby 🙂 Ce n’est pas en dégoûtant les arbitres – passionnés comme par ce sport, si ce n’est pas plus même pour avoir le courage d’être seul à porter ses couleurs au milieu d’un terrain sans supporters venus pour lui, sans coéquipiers pour assumer ses choix de jeu, que les matchs du week-end vous sembleront mieux gérés, nous n’en aurons juste plus. Et ceci dit, notre club en manque aussi, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure si vous pensez pouvoir relever le défi. Nous aurons déjà
l’occasion de montrer les vraies valeurs du RCLH : respect et fair-play le week-end du 25
novembre prochain lors du tournoi de la petite école et de la rencontre de nos seniors contre
Dendermonde. »

Semper fidelis, Présitjac.

Leave a Reply